• [Cybercabanes]

    Le Libreto de l'atelier « Cyber-Cabanes », très chouette outil soit dit en passant (gestion de plusieurs pads, mode lecture et écriture, style géré en css, etc.).

    J'ai animé un atelier « Cybercabanes » avec Ada à la Maison des Potes (150, avenue de Colmar) à Strasbourg ce dimanche après-midi. Dans le cadre du LaDIY Fest #2, organisé par le collectif Deuxième Jet, nous avons accueillis quatre participantes pour bricoler une page web ensemble. Il s'agissait essentiellement d'une initiation au HTML et au CSS (les langages descriptifs de bases, qui gèrent la structure et le style de la page), avec une ouverture sur la mise en ligne et la gestion de contenus denses avec les CMS.

    Comme cette manifestation se veut ultra-inclusive, notamment à l'égard des personnes transgenres et du public féminin, nous avons choisi d'introduire cet atelier en insistant sur le caractère personnel et intime que peut prendre la cabane, ici métaphore de la page web. Historiquement, il y a une culture féminine du journal intime, une idée de la « Chambre à Soi » (terme emprunté à Virginia Woolf qui titre ainsi l'un de ses romans phares), comme si ces espaces étaient nécessaires à l'épanouissement personnel dans une société trop dure et sourde aux problèmes des femmes. Existant souvent au travers de l'écriture, cet espace prend une autre dimension dès lors qu'il est mis en ligne, on choisit alors de rendre cette intimité accessible, publique, mais notre voix n'est jamais couverte par celle d'un autre, elle reste audible, on ne se tait pas. J'ai trouvé cette conception de la page web très intéressante. Et l'image de la cabane très pertinente également, « une cabane est souvent composée au moins d'un sol, de murs et d'un toit » ; le header, body et footer du site web, on peut relier sa cabane à internet, c'est-à-dire ouvrir son jardin à d'autres, etc.

    De cet abri me vient l'envie, à moi aussi, de faire des cabanes, de construire une petite collection de pages, comme des refuges, avec un sujet propre, une expérimentation graphique, une image, un son. J'avais déjà dans l'idée de créer une série de pages web libres, indépendantes, qui mettent en scène et attire l'attention sur un contenu en particulier, différent à chaque fois. Je dois lire « Nos Cabanes » de Marielle Macé (Éditions Verdier, 2019) m'a-t-on dit. Je vais le faire. C'est une claque il paraît. Tout ça m'évoque aussi un Mona Chollet, une couverture, voir la première image ci-dessus. Il faut que je le relise. Cabanes japonaises, art de vivre sa proximité avec la Nature, moments d'évasion, retraite spirituelle et méditation, réappropriation de l'espace public, le mauvais genre du casanier, mais aussi le casanier voyageur, le prix du logement, le mythe de la Fée du Logis, et j'en passe. Ce livre est richissimes de concepts et de questions.