• Un été en Alsace : le Musée du Jouet de Colmar, l'Écomusée d'Ungersheim, et la ville des Sorcières de Rouffach.

    Vu dans les rues de Colmar (68), devant Le Touareg, restaurant de spécialités marocaines.
    Le Musée du Jouet de Colmar : ici, une succession de jouets à destination des jeunes filles. « Jane, une fille terrible ! »
    Une déclinaison de fers à repasser et machines à coudre qui ne tiennent pas vraiment du jeu : ils fonctionnent et préparent la jeune fille au travail domestique qui l'attend.
    “Ken, he's Barbie's boyfriend”. Pour une fois, c'est pas l'inverse !
    La première Barbie aux jambes "flexibles".
    Barbie modèle 1982.
    Barbie Sirène « Chevelure enchantée », 1992.
    Barbie “Day at the Mall”, 1999.
    Barbie modèle 2009, en l'occasion des cinquante années d'existence de la marque.
    Dans la collection temporaire du musée dediée à l'aviation et à ses miniatures, on retrouve l'avion Barbie, où ça ne gêne personne qu'elle soit à la fois pilote de l'avion et hôtesse de l'air !
    L'Écomusée de la commune d'Ungersheim (68), à voir pour passer un bon moment en famille. Un petit voyage dans l'histoire et la culture alsacienne, sous un angle écologique. Idéal comme point de chute (ou de départ) après (ou avant) la route des vins ! Ici un exemple de construction alsacienne, où l'on voit la technique d'assemblage du colombage. Les poutres de bois sont numérotées et assemblées, après quoi les interstices sont comblées à la chaux. Le musée présente près de 70 modèles de maisons typiques à visiter. Elles ont été démontées dans leurs villages respectifs et réassemblées dans l'enceinte de l'écomusée, on peut ainsi se promener à travers un siècle de savoir-faire, de recettes, de traditions, de pratiques et de styles de vie, issus de différentes régions de l'Alsace.
    Reconstitution d'un plafond d'appartement daté du quinzième siècle et situé à Strasbourg.
    Exemple de cuisine d'une famille notable alsacienne vivant entre 1920 et 1930.
    L'entrée du musée et son porche de cascades.
    Les nids de cigognes qui peuplent les toits du musée extérieur.
    Une tourelle vu à Rouffach (68), dont la fenêtre suit le colimasson de l'escalier !
    Derrière sa place de l'église, on trouve le « Haxakessel », littéralement la « marmitte » de la sorcière, que l'on préfère souvent traduire par « caveau » de la sorcière, un restaurant populaire de la ville (le bâtiment orange). La tour des sorcières se dresse juste derrière la taverne. Il y aurait du y avoir une fête des sorcières ce deuxième weekend du mois de juillet mais la crise sanitaire en a eu raison. Des festivités que l'on m'a néanmoins recommandé, j'irai voir une autre année. Je n'espère pas sortir des lieux communs en m'y rendant mais j'attends de voir !