• Mes listes

    Publication d'une nouvelle cybercabane qui porte sur la liste cette fois. J'y ai retranscrit toutes les listes que j'avais sous la main (courses, to do list, etc.) en HTML, après les avoir scanné. Le bouton en haut à droite de la page permet de passer de l'une à l'autre forme des listes ; texte ou image. La page, restée brute, laisse au style des listes le rôle de la variation visuelle (puces, couleurs, texte barré, etc.).
    Cette thématique de la liste, assez obsessionnelle chez moi, à la fois dans le quotidien et dans mon travail, me donne envie de partager des références qui m'avaient plu. D'abord Umberto Eco, avec son livre « Le vertige de la liste » (Flammarion, 2009) où il expose la fièvre de la liste dans l'histoire de l'art, des listes visuelles, picturales, donc.
    Et puis une anecdote tirée du texte « La démo » d'Étienne Cliquet que je cite plus bas, où il évoque une présentation de Douglas Engelbart, « La mère de toutes les démos » en 1968 : « Les exemples d'utilisation choisis par Engelbart sont aussi parfois troublants. Il effectue un copier-coller avec le mot word, répété n-fois à l'écran, comme un perroquet. À première vue inquiétante et stupide, cette action reste l'alibi parfait pour orienter l'attention sur le processus plutôt que le résultat. Un peu plus tard, il utilise la liste de courses que lui a transmise sa femme pour montrer la manière d'organiser des informations : oranges, pommes, bananes, soupe, aspirine, journal, etc. La banalité des données traitées rompt avec la sophistication de la technologie mise en oeuvre. [...] Mais à bien regarder, cet exemple anecdotique confère humour et légèreté à des inventions visionnaires pour l'époque. Comme l'indique Peter Lunenfeld dans son texte, cette démo séminale aura un impact et des effets retentissants sur la communauté informatique »