• « Il fallait trouver le responsable du complot. Au Moyen-Âge c'était la colère divine, les sorcières ou les juifs. Aujourd'hui c'est la mondialisation. »

    Le discours exaspérant du sénateur Claude Malhuret, un très bon élève du libéralisme, suite à l'intervention d'Édouard Philippe ce lundi 4 mai 2020. Je me suis dit : « Encore un vieux patriarche qui essaye de se convaincre que le libéralisme économique n'est pas responsable des inégalités dans le monde ». Et pas plus de cette crise sanitaire. C'est vrai que le lien entre la pénurie de masques et la délocalisation des entreprises qui en produisent n'est pas à établir, et que la destruction du service hospitalier français n'a rien à voir avec les coupes budgétaires, qui ne l'ont bien sûr pas entamé... Bon à savoir, le type, qui à la base est médecin, a fondé Doctissimo avec Laurent Alexandre (cédé au groupe Lagardère en 2008) et est le directeur du développement "éthique" de l'entreprise Korian, une société française de gestion de maisons de retraite médicalisées (à but lucratif, qui est cotée en bourse et verse de beaux dividendes à ses actionnaires, pendant que la désertification du personnel soignant progresse et que leurs conditions de travail se dégradent à vitesse grand V ces dernières années...).