• La fabrique de la grève générale.

    Ci-dessus un aperçu de la petite tradition qui s'est mise en place depuis début 2020 à Strasbourg lors des manifestations s'opposant à la réforme des retraites de début d'année. Le siège du candidat LREM aux municipales 2020 — prévues pour mars — également ajoint au maire ; Alain Fontanel, voit les vitrines de son QG recouvertes de tracts militants comme autant d'injonctions à sa politique. Le même sort est réservé à l'enseigne « La fabrique de la ville heureuse » surplombant la devanture, corrigée en fabrique du « rêve général » pour seoir aux circonstances.
    Agacé par cette dégradation, sans doute plus morale que matérielle pour lui puisque le décollage des flyers et autres stickers revenait aux activistes de son parti, même si des bris de vitres partiels ont été relevés, Alain Fontanel a obtenu un arrêté préfectoral modifiant le parcours initial de la marche contestataire du jeudi 16 janvier 2020. À l'appui, la capture d'une vidéo (source : Rue89 Strasbourg) offrant à la vue un énorme barrage d'agents CRS, empêchant ainsi l'accès aux locaux de Monsieur Fontanel, désormais à l'abri du collage sauvage. « Protégez nos institutions », qu'ils disaient, et si possible les copains, faudrait-il ajouter. Notez que les autres QG de partis sont épargnés, eh oui mais historiquement, les représentants du pouvoir en place sont toujours plus fustigés, ça ne changera pas, surtout quand on est aussi sourd aux revendications citoyennes et qu'on fait preuve d'aussi peu d'humilité. Le quai des bateliers c'est rutilant.
    Affiche de campagne pour les municipales 2020. Une ville plus forte contre ses habitants ça c'est sûr. Répression, méthodes plus que discutables des services de police avec fichages, interpellations et prélèvements ADN à la volée, arrêtés anti-mendicité et j'en passe.
    Vu en ville un jour de manifestation. Les publicitaires ont tellement le sens du timing.
    EDIT : Les affiches de campagne mises à jour depuis l’annonce du recours au 49.3 pour la réforme des retraites.
    Même sort pour le QG d’Édouard Philippe au Havre.
    LH, fière :) !