• La fiction rattrapée par la réalité.

    “The Legend of Zelda: Breath of the Wild” en mode confinement. Le masque est un objet phare dans la saga !
    Un bug du jeu ; le voile (et non le masque) de Link flotte, comme porté par une brise permanente. La tenue que revêt le personnage est censée l'infiltrer incognito dans la forteresse Gerudo, dirigée exclusivement par des Vaïs (femmes) et interdite aux Voïs (hommes). Malgré la suspension continuelle du tissu, le subterfuge prend !
    Vu dans l'anime “Sailor Moon”, épisode #21 : “Usagi's Joy: A Love Letter from Tuxedo Mask”, 1995. Ici Sailor Mars (aka Rei Hino), qui porte un masque chirurgical en mission car elle se trouve souffrante.
    Vu dans « La Colline aux Coquelicots » de Goro Miyazaki, 2012. Session de nettoyage du Quartier Latin, un foyer étudiant.
    Vu dans « Le Miracle du Saint Inconnu » (une pépite !) de Alaa Eddine Aljem, 2020. Le médecin du village s'apprête à sauver le chien du garde du mausolé, qui a été percuté par un véhicule.
    Vu dans l'épisode 1, saison 1, de la série “Upload“ (2020) créée par Greg Daniels. Scène d'ouverture dans le métro à New-York. Une série intéressante, qui pose comme paradigme de base la possibilité d'importer sa conscience dans un monde virtuel après sa mort. Elle exploite le fantasme de la vie éternelle à travers le mythe technologique.
    “The Morning Show“ de Kerry Ehrin (2019), épisode 6, « Le vent tourne », où Claire (Bel Powley), assistante audacieuse d'une major de la matinale télé américaine, distribue des masques dont le port est obligatoire sur le site où ils se trouvent. L'équipe de tournage couvre les ravages de violents incendies en Californie.
    Vu dans un épisode de “Brooklyn nine-nine“ de Dan Goor et Michael Schur (2013).
    Idem.