À propos

News

    • Network & Magic
      21-05-2022, 14:00

      Un jeu de rôle pour comprendre les bases du fonctionnement d’Internet, co-animation avec Ada Lanerd pour Hackstub, Le Shadok, Strasbourg.

    • Contribatelier "Accessibilité numérique"
      30-04-2022, 10:30

      Co-organisé avec Irina Lambla et Valentin Grimaud pour Hackstub et Alsace Réseau Neutre, Médiathèque Neudorf, Strasbourg. Retour d'expérience et résultats des tests publiés sur La Litière, le wiki des CHATONS.

    • Hack ver Alli : Lanceur.euse.s d’alerte, de l’alarme à la protection des personnes
      22-04-2022, 19:00

      Projection du film Hacking Justice sur le combat de Julian Assange et discussion informelle, co-organisé avec Hackstub et Alternatiba, GEM Aube, Strasbourg.

    • Atelier Dazzle
      02-04-2022, 14:00

      Co-animation d'un atelier de maquillage-camouflage pour tromper les technologies de détection faciale, avec Ada Lanerd, Daria et Tanguy Chêne pour Hackstub, Le Shadok, Strasbourg.

    • Hack ver Alli : Health Data Hub, quelles utilisations et circulations de nos données de santé ?
      25-03-2022, 19:00

      Échange avec un médecin du CHU de Strasbourg, format préparé avec Ada Lanerd, Daria et Harmonie pour Hackstub, Foyer de l’Étudiant Catholique, Strasbourg.

Biographie

Marjorie Ober est graphiste, artiste, et programmeuse.
Elle vit et travaille à Strasbourg.
Sa pratique convoque l'affiche, l'édition, l'écriture, le web et l'installation.
Elle utilise exclusivement des licences et des logiciels libres depuis 2018.
Elle se spécialise actuellement dans l'accessibilité numérique, plus précisément dans la création de sites web et de documents numériques accessibles.

Attachée à la collaboration, elle œuvre à différents projets ou répond à la commande en coopération notamment avec le collectif Figures Libres et l'artiste, graphiste et programmeur Nicolas Chesnais, et ponctuellement avec Camille Trimardeau au sein du collectif Plus Plus Égal qu'elles ont fondé en 2014. Elle travaille régulièrement avec l'équipe de Sonya (un espace d'écoute dédiée au podcast de fiction audio et un studio de création sonore basé à Strasbourg) sur divers projets.

Dans le cadre de la commande, elle a coréalisé les identités visuelles de l'exposition Libre-Échange, de la communication interne de l'ESADHaR et des Rencontres Mondiales du Logiciel Libre 2018. Elle a également conçu divers sites web pour des structures telles que l'association Sonya, le collectif de jonglage Collectif Protocole, le hackerspace associatif Hackstub ou le studio de design graphique Horstaxe.

Dans le cadre de son travail de recherche, elle s'intéresse aux moyens dont nous disposons aujourd’hui pour « voyager » dans l’image. Elle conçoit ces expériences visuelles comme des outils, qui prennent la forme tant de supports imprimés que de dispositifs numériques. Elle consacre à ce sujet un mémoire, puis un diplôme de DNSEP en design graphique & interactivité à l'ESADHaR du Havre qu'elle obtient en 2016. Son objet d'étude et de création principal aujourd'hui est le cyberféminisme, avec pour modes d'exploration et d'expression privilégiés l'écriture et la programmation. Hormis le projet Cybercabanes, les écrits et productions à cet égard apparaissent sur son blog.

Elle a exposé son travail :
à la Glassbox à Paris dans le cadre d'une réactivation de l'Édition 1 du 149 avec la pièce Une matière du présent, repensée avec l’artiste Pierre Frulloni en octobre 2019 ;
à la Consigne SNCF du Havre dans le cadre d'Une Saison graphique avec une installation in situ en mai 2019 ;
à la Galerie Duchamp à Yvetot dans le cadre de l'exposition collective Background avec des pièces extraites de la série Cascades en mai 2017 ;
à l'ENSA Normandie dans le cadre de l'exposition collective Prenez soin de nous avec des pièces extraites de la série Cascades en novembre 2016.

S'addonnant également à l'écriture, elle a notamment produit les textes Le Tutoriel et Quelle place pour l'image de design graphique ? pour l’événement Super Image au CEAAC — Centre d'art à Strasbourg en 2019 et 2017. Plus récemment, elle a entrepris la rédaction d'une série de textes répertoriés sous le titre Body Recoding : de l'injonction au réenchantement des corps féminins. Corps, Style, Mouvement et accessibles depuis une instance Nextcloud.

Investie dans la Hackstub, un hackerspace strasbourgeois qui sensibilise le public local à la culture et à l'informatique Libre, Marjorie a participé à l'élaboration de différents formats dans le programme d'éducation populaire de l'association (voir prestations Hackstub). Plus récemment, elle a intégré le groupe cyberféministe Hacqueen et contribue à l'animation du collectif. Elle compte parmi ses interventions la participation à des discussions locales sur l'accessibilité numérique, la data ou l'écologie et la culture numérique (Le Shadok, Médiathèque Neudorf, festival Musica) et sur les logiciels de traitement graphique libres (Le Shadok, Libre Graphics Meeting 2020). Elle a aussi coanimé des ateliers tels que Cybercabanes (initiation HTML et CSS avec Ada Lanerd), Dazzle (maquillage anti-surveillance avec Daria) ou Libérons-nous du pistage (reprendre le contrôle sur ses données et adopter des solutions numériques alternatives avec Alsace Réseau Neutre).

En dehors du contexte associatif, elle a également effectué des temps de médiation avec des étudiant.e.s en design graphique du lycée Saint-Vincent-de-Paul et de l'ESADHaR du Havre. Il est possible de retrouver les formats proposés en animation qui relèvent de la création collective sur la page prestations Hackstub, et ceux résultant d'une production personnelle dans un répertoire de cours en ligne via Nextcloud.

Crédits

Conception graphique et développement : Marjorie Ober.

CMS : GRAV.

Fontes : Karmilla (2012) de J. Pinhorn, M. Schmalstieg, R. Bastide, N. Maravitti et Vollkorn (2006) de F. Althausen.

Textes diffusés selon les termes de la licence CC BY-ND 4.0, images distribuées selon les termes de la licence Art Libre 1.3.

Gif : Mème Peanut Butter Jelly Time.